Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog yossarian
  •   le blog yossarian
  • : Grand lecteur de romans noirs, de science-fiction et d'autres trucs bizarres qui me tombent sous la main
  • Contact

Recherche

2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 18:16

 

Paco.jpg     Impensable ! Scandaleux ! À vous dégouter de la bière au petit-déjeuner, quoique... Je me rends compte à l'instant qu'il n'existe toujours pas une entrée Paco Ignacio Taibo II sur ce blog.

     Voici un court article sur le bonhomme pour y remédier, en attendant un compte-rendu sur l'étude que Sébastien Rutés lui consacre (qu'il soit mille fois béni par tous sur toute la planète).

 

     Né le 11 janvier 1949 à Gijon, le petit Ignacio quitte à neuf ans la province des Asturies, pour ainsi dire dans les bagages de ses parents et grand-parents, opposants indécrottables au franquisme. Toute la famille s'installe en 1958 au Mexique, terre d'exil des parias, où Taibo II poursuit ses études.

Sans doute stimulé par l'esprit de révolte familial, le jeune homme participe au mouvement estudiantin de 1968 qui, au Mexique, se terminera comme on le sait par un bain de sang. L'événement le marque profondément. Il lui inspire un essai historique et un roman (Le Rendez-vous des héros), où les figures héroïques de sa jeunesse prennent une revanche salutaire, réparant ainsi le tort fait à toute une génération mexicaine contrainte de plier l'échine devant la dictature.

 

     Devenu professeur d'Histoire à l'Université de Mexico dans les années 1980, Paco Ignacio Taibo II (on dira maintenant PITII) écrit en parallèle de nombreux articles, essais, romans, nouvelles et récits historiques. Pour différencier son œuvre de celle de son père, poète, sociologue et dramaturge bien connu, il prend l'habitude de faire suivre son nom du chiffre II.

 

    Comme si cela ne lui suffisait pas, il dirige aussi plusieurs collections policières d'éditeurs espagnols et mexicains, organise dans sa ville natale le festival de la Semana Negra, préside l'Association internationale des écrivains de polars (AIEP), scénarise quelques comics et collabore avec Marc Behm et le sous-commandant Marcos.

 

     Parmi les nombreux titres de PITII, on retrouve quelques personnages récurrents : le détective privé Hector Belascoaran Shayne, borgne d'origine basque et irlandaise, José Daniel Fierro, célèbre écrivain de romans policiers de Mexico, et Olga Lavanderos. Ses romans mélangent souvent réalité et fiction, personnages historiques et anonymes, héros livresques et cinématographiques. PITII se plaît à brouiller les repères, se montrant généreux dans son intertextualité et son humour.

 

     Méconnu au Mexique, Taibo II l'est davantage aux États-Unis pour son œuvre d'historien du mouvement ouvrier et en France pour ses romans noirs.

 

Bibliographie choisie :

 

  • Jours de combat (Dias de combate, 1976)

  • Cosa Facil (Cosa Facil, 1977)

  • Le Rendez-vous des héros – Manuel pour la prise du pouvoir (Heroes convocados, 1982)

  • Ombre de l'ombre (Sombra de la Sombra, 1986)

  • La vie même (La Vida misma, 1987)

  • Sentant que le champ de bataille (Sintiendo que el campo de batalla, 1989)

  • D'amour et de fantômes (Amorosos fantasmas, 1989)

  • Rêves de frontière (Suenos de Frontera, 1990)

  • À quatre mains (Cuatro Manos, 1991)

  • Le trésor fantôme (La Lejania del tesoro, 1992)

  • Adios Madrid (Adios Madrid, 1993)

  • La Bicyclette de Léonard (La Bicicleta de Leonardo, 1994)

  • L'année où nous n'étions nulle part (El ano en que estuvimos en ninguna parte, 1994)

  • Nous revenons comme des ombres (Retornamos como sombras, 2001)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

K2R2 24/11/2011 21:00


Je viens de finir "Quelques nuages", c'est toujours aussi bon. Encore une fois, le portrait que PITII dresse du Mexique est tout à fait extraordinaire.

yossarian 27/11/2011 18:21



Et tu n'as pas encore lu le coeur de son oeuvre. Veinard !



Archibald D. 08/11/2011 10:51



Merci pour cet article sur un auteur qui le méritait vraiment.
Je n'ai pour l'instant lu que Ombre de l'ombre, Nous revenons comme des ombres et La vie même, mais je n'ai pas été déçu.

La prose et la construction des romans de PITII sont "jouissifs", on prend littéralement (et littérairement) du plaisir en les lisants.

J'ai hate d'attaquer la série des Shayne.

Que vaut-t-il dans ses biographies/essais historiques ?



yossarian 08/11/2011 15:31



Tout le plaisir est pour moi.


Les Shayne sont très bien, sans doute un peu plus classiques, du moins en ce qui concerne les premiers. Mais je recommande par-dessus tout "A quatre mains" et "Le Rendez-vous des héros".


Les essais de Taibo II sont le pendant "sérieux" de sa bibliographie. Je n'ai lu que celui consacré à 1968 que j'ai trouvé, ma foi, très instructif.