Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog yossarian
  •   le blog yossarian
  • : Grand lecteur de romans noirs, de science-fiction et d'autres trucs bizarres qui me tombent sous la main
  • Contact

Recherche

15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 16:05

     On la cherche, on la traque et pourtant jusqu’à présent elle nous échappe, comme une savonnette qui parfois nous revient sur le coin du crâne, sinistre rappel de notre condition humaine. De qui ou de quoi s’agit-il ? De l’intelligence bien sûr...
     Pourquoi un jour, du bourbier primordial, a surgit cette improbable espèce, réputée douée de raison, et qui par la suite a étendu sa civilisation à l'ensemble de la Terre et bientôt, peut-être (qui sait ?), s'élancera vers d’autres mondes... Je parle, vous l’avez compris, de l’Homme.
     Dans les cercles informés et bien pensants, on cherche désespérément la réponse. On s’affronte, on s’étripe, on s’allie pour déterminer l'Origine de tout. Du Tout.
     C'est « Dieu ! » a-t-on affirmé pendant très longtemps. L'explication, tombée pendant un temps en désuétude, regagne du terrain.
     C’est l’évolution a-t-on proclamé ensuite de manière plus scientifique, non sans provoquer l'indignation des déistes.
     Cependant, un autre participant s’avance et il semble avoir son mot à dire. Écoutons donc ce que nous propose la fiction spéculative.

« Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et la puissance de la Mort n’aura pas de force contre elle. »


     Beaucoup d’encre et de sang ont coulé sur l’interprétation de cette citation. Crêpage de tonsures chez les exégètes, schismes, hérésies et croisades en pagaille...

     Vérité cachée, une réponse définitive semble encodée dans un rouleau apocryphe. Un secret perdu dans les Monts Tian Shan vers 628, lors de la fuite de religieux nestoriens. À qui profite cette disparition et quelle vérité inavouable est couchée sur le papyrus ? Ces questions tombent rapidement dans l'oubli car la véracité du texte « sacré » suscite moins l'intérêt de l'Église que le pouvoir qu'elle cherche à pérenniser.

     L’histoire secrète de la foi où le thriller haletant, voire éreintant (une danbrownerie), ne sont pas le cœur du roman de Jean-Michel Truong, bien au contraire l'auteur franco-vietnamien se livre ici à un exercice de fiction spéculative extrêmement stimulant.
      Passé les chapitres d'exposition, d'une nature disons plutôt historique, Truong opte pour l'enquête, avec comme fil directeur cette bulle de Pierre, texte apocryphe cataclysmique pour l'Église et peut-être pour l’espèce humaine. Nous franchissons ainsi allégrement les siècles et nous retrouvons en 2032.

     A cette époque, le monde vit à l’âge du grand Renfermement. Plus qu'une doctrine, il s'agit d'une nouvelle organisation sociétale. Mise sous cocon, si nécessaire de manière forcée, l’immense majorité de la population doit se soumettre au principe du « zéro contact ».
      Rassemblés dans des ensembles pyramidaux vertigineux, les cocons offrent tout le confort et le bien être d’une société moderne. Les larves (comprendre les humains encapsulés) communiquent et échangent des services via le Web afin de payer l'entretien de leur cocon et son niveau de confort. La reproduction s’effectue désormais in vitro et des programmes informatiques sont chargés d'éduquer la jeunesse. La sociabilité est désormais complètement virtuelle, entre amis, et lorsqu'elles souhaitent entreprendre des relations sexuelles, les larves ont à leur disposition un pelochon, une interface tactile ressemblant à une poupée gonflable améliorée. Le meilleur des mondes en quelque sorte.
      Les seules exceptions à la règle du « zéro contact » vivent dans des cités sous globe. Les Imbus, décideurs économiques du Pacte de Davos et leurs chiens de garde institutionnels dirigent le monde avec la bénédiction du Vatican jouissant des mêmes privilèges pour d’obscures raisons...
 

 

     Le propos de Jean-Michel Truong semble donc nettement politique. L’auteur met en scène la logique ultra libérale qui prévaut dans son avenir, en évitant d’adopter un discours militant trop appuyé. Toutefois, il se montre un peu plus ambitieux et ne se cantonne pas simplement au champ de la dystopie.

     Sous un angle philosophique et scientifique, Truong spécule sur des sujets aussi variés que l’intelligence, la conscience, les relations humaines via le Web, le devenir de l’Homme, le rapport Homme/Machine et j’en passe…

     Ce foisonnement des thèmes n’apparaît pas superficiel, ni tape à l’œil ou ennuyeux. Il ne s’impose pas au détriment du récit qui reste passionnant de bout en bout. Concentrée sur le personnage de Calvin, la fiction distille les révélations et les rebondissements en un crescendo ne se relâchant guère.

     Né en cocon, le jeune homme appartient à une communauté virtuelle de six autres personnes : ses amis. Jusqu’au jour où l’un d’entre-eux se suicide. L’événement bouleverse sa vie bien rangée. Il l'amène à se poser des questions. Et comme il n’est pas dépourvu de certains talents en matière de piratage informatique, Calvin va effectuer quelques recherches. Ainsi de fil en aiguille, son enquête fait éclater son cocon de tranquillité et lui révèle que le Web disloque plus qu’il ne lie...

 

     Bref, je ne saurais trop recommander la lecture de ce Successeur de pierredont la réédition chez Folio SF me paraît particulièrement bienvenue. Et s'ils souhaitent mieux comprendre cette fin de l'Homme dans l'intérêt de l'Intelligence, j'invite les éventuels curieux à approfondir la thématique de Jean-Michel Truong en consultant son essai Totalement inhumaine. Du grain à moudre pour les neurones...

 

successeurpierre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Successeur de pierre de Jean-Michel Truong – Réédition Folio SF, juin 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BouquetdeNerfs 16/04/2012 21:10


Pour info, Totalement inhumaine n'est plus édité, et ne se trouve pas en occasion. Pourtant j'avais eu très envie de le lire à la suite du Successeur de pierre, sans P majuscule.
Eternity Express me tente énormément aussi. Je dois trouver plus de temps pour lire.

yossarian 21/04/2012 19:08



Si si. On peut trouver Totalement inhumaine d'occasion. Par contre, il faut aimer se faire mal au porte-feuille...


En ce qui concerne Eternity Express, c'est un bon roman, même si je le trouve en-deça du Successeur de pierre. L'intrigue me paraît trop prévisible. Et puis, c'est moins
foisonnant. Mais bon, question de goût...