Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog yossarian
  •   le blog yossarian
  • : Grand lecteur de romans noirs, de science-fiction et d'autres trucs bizarres qui me tombent sous la main
  • Contact

Recherche

25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 11:08

Malgré tout

je finis toujours

au même endroit,

22 miles au coeur,

au plus profond de la désolation :

ce vieil endroit n'est plus rien

d'autre que bois carbonisé,

tout est suie

et fagots bûches brûlées.

 

 

     Faisons court.

 

     À l'instar de Crocs de Toby Barlow, King Country Sheriff se démarque de la production polardeuse habituelle par sa forme. Entièrement écrit en vers libres, le roman de Mitch Cullin reste toutefois classique sur le fond. Les amateurs chenus ne manqueront pas de faire la comparaison avec Jim Thompson, en particulier Pop 1280. Et ils auront à la fois raison et tort.

 

     Raison, car il faut reconnaître que la figure du shérif abusant de son mandat n'est pas vraiment nouvelle. Tort, puisque King County Sheriff vaut mieux que le qualificatif de banale resucée d'un thème rebattu.

 

     En 137 pages bien tassées, Cullin nous livre le portrait d'un personnage ambivalent, à la fois pétri de morale et en proie à ses pulsions. Et si son propos relève du roman noir, il faut se rendre à l'évidence : c'est un camaïeu de noir, à la manière d'une toile de Pierre Soulages.

     Pour le shérif Branches, le mal, le bien ne sont au final que des notions relatives. Des valeurs attachées à la semelle de ses bottes crottées.

 

     Bref, voici un court roman que l'on recommande chaudement. Hop !

 

KingCounty.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

King County sheriff (Branches, 2000) de Mitch Cullin - Inculte fiction, janvier 2011 (roman inédit traduit de l'anglais [états-Unis] par Yoko Lacour)

Partager cet article

Repost 0

commentaires