Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog yossarian
  •   le blog yossarian
  • : Grand lecteur de romans noirs, de science-fiction et d'autres trucs bizarres qui me tombent sous la main
  • Contact

Recherche

22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 10:51

     Encore un ouvrage sur le polar me dira-t-on à raison. Baste ! Lorsqu’un livre paraît digne d’intérêt, pourquoi se priver d’en mentionner l’existence.


     Pour ceux qui ne connaissent pas le dispositif des volumes de la collection Idées reçues, il n’est sans doute pas inutile de le rappeler. Les divers contributeurs et spécialistes sont invités à fonder leur réflexion sur une sélection de représentations tirées des préjugés, des on-dit, des rumeurs les plus fréquemment répandus sur le sujet qu’ils étudient. Le fait est avéré : la rumeur court, puisant son carburant au gré des humeurs ressassées et des mèmes baladeurs. C’est par la bande, en adoptant une démarche privilégiant le détour et la distanciation, en somme en retournant l’idée reçue vers son expéditeur que l’on aborde le cœur du sujet.


     Ici pour le polar, Audrey Bonnemaison et Daniel Fondanèche ont choisi quelques assertions du style : « les bons polars sont américains », « c’est du roman de gare », « les polars sont mauvais pour les enfants »… Quinze idées reçues sont soumises ainsi à leur examen critique. A charge pour le duo de démêler avec érudition, pédagogie et non sans humour, le vrai, le faux et l’à-peu-près.

     Même si le résultat de leur cogitation n’évite pas les répétitions, la faute à un plan mal conçu ne faisant pas la distinction entre littérature et cinéma/télé, le positif l’emporte néanmoins sur le négatif. L’ouvrage a le mérite de présenter clairement les enjeux du polar, son origine et les facteurs de son évolution. Il dispose de surcroît d’annexes loin d’être honteuses, se composant d’un glossaire des termes spécifiques au genre, d’une liste d’auteurs « incontournables » (?) et d’une bibliographie permettant d’approfondir sa connaissance des films et romans noirs. Détail ayant son importance : les annexes ne font pas l’impasse sur le web puisqu’elles mentionnent quelques bonnes adresses auxquelles on peut accéder d’un clic. Comme on le voit, le travail de Audrey Bonnemaison et Daniel Fondanèche présente tous les atouts d’un véritable vade-mecum.

     Toutefois, quelques reproches viennent tempérer mon enthousiasme. La sélection des auteurs et des romans se cantonne exclusivement au domaine anglo-saxon et francophone. Quid des Hispaniques, des Italiens, autres grands pourvoyeurs de polars ? Et pourquoi ne pas signaler les Russes et, soyons fou, quelques Asiatiques ? Par ailleurs, les deux auteurs ne font pas montre d’une excessive originalité dans leurs choix. Ils se limitent aux classiques et lorsqu’ils traitent des écrivains francophones, c’est en ne débordant pas du cadre des décennies 1970-1980. Un peu frileuse pour le coup cette sélection…

 

     Toutefois, ces quelques remarques ne sont sans doute que vétille aux yeux du néophyte, bien content de trouver un livre d’usage pratique afin de parfaire sa connaissance du polar et, qui sait, en quête de référence pour approfondir le sujet. En cela, l’ouvrage atteindra sans doute son objectif, à défaut de prêcher les convertis.


































Le Polar
de Audrey Bonnemaison et Daniel Fondanèche – collection Idées reçues, Edition Le Cavalier Bleu

Partager cet article

Repost 0

commentaires