Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog yossarian
  •   le blog yossarian
  • : Grand lecteur de romans noirs, de science-fiction et d'autres trucs bizarres qui me tombent sous la main
  • Contact

Recherche

30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 21:46

     Mes pérégrinations littéraires m’ont amené plus d’une fois, au détour d’un essai ou de la lecture d’une discussion sur un forum, a rencontrer le nom d’un auteur américain assez méconnu dans nos contrées hexagonales : William Kotzwinkle. Un patronyme un tantinet imprononçable pour un écrivain dont les romans eux-mêmes sont notoirement inclassables.

Toutefois, toujours j’ai repoussé l’instant de la découverte à plus tard, optant pour un autre choix. Et puis, Fata Morgana a fini par rejoindre le sommet de ma pile à lire.
     J’ai soupesé l’ouvrage du regard, je l’ai saisi, ouvert et dévoré d’une traite. Il faut reconnaître que ce roman bizarre, édité chez Rivages dans la collection Mystère chapeautée par François Guérif et Claude Chabrol, a de quoi intriguer. Bref, bien m’en a pris car l’histoire, joliment alambiquée, s’apparente à une talentueuse construction en gigogne. Mais, j’y reviendrai ultérieurement.
J’ai poursuivi mon exploration avec Fan Man, un roman qui m’a été suggéré sur le forum du site Pol'Art Noir. Deuxième claque ! Dans un style radicalement différent, Fan Man est le récit foutraque des divagations dans New York d’un hippie clochardisé. Un régal ! De quoi me faire basculer définitivement et me pousser à la frénésie de lecture, histoire de rattraper le temps perdu.
Finalement, je vais être plus raisonnable et me contenter de déguster petit à petit, en dilettante, la bibliographie de l’auteur. Et pour commencer, alimentons ce blog avec une notice consacrée à William Kotzwinkle.

     Dans sa jeunesse, William Kotzwinkle se prend de passion pour la Beat Génération et en particulier pour Jack Kerouac. S’inspirant de l’œuvre maîtresse de l’écrivain états-unien, il prend la route ; direction New York où il exerce divers petits métiers, certes ingrats, mais qui ont le mérite de nourrir leur homme : cuisinier de nuit, Père Noël dans un grand magasin, rédacteur journaliste d’une feuille à sensation vendue dans les supermarchés…

     En 1970, il se marie avec la romancière Elizabeth Gundy et s’installe à la campagne, d’abord dans le New Brunswick puis dans le Maine.

Kotzwinkle est un touche à tout. Il écrit des scénarii pour le cinéma (on lui doit notamment celui de Freddy 4) et la novélisation de E. T. (à laquelle il a donné des suites) et celle de Superman III. Des travaux alimentaires qui ne doivent pas faire oublier l’essentiel : une quarantaine de livres, romans et recueils, dont certains supportent allègrement le qualificatif de chef-d’œuvre.

     Son œuvre littéraire ne se limite pas à un genre. William Kotzwinkle aborde toutes les formes littéraires avec une égale réussite : la science-fiction (Le Docteur Rat), le pamphlet, la poésie, le récit autobiographique (Le nageur dans la mer secrète), le roman érotique (Le livre d’une nuit), le roman d’apprentissage (Book of Love), les contes pour enfants, le surréalisme, la fable et le roman noir.

Dans ce dernier genre, il ne s’enferre cependant pas dans le classicisme. Il y ajoute une touche personnelle ; humour dans Midnight Examiner ; fantastique dans Fata Morgana et Le Jeu des Trente.

Voici de quoi donner envie, en attendant la mise en ligne (proche si je n’ai pas la flemme) de deux articles consacrés à Fata Morgana et à Fan Man.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xavier Mauméjean 20/01/2009 20:50

Fata Morgana est superbe. Dans une tonalité plus légère, il faut lire Du grabuge chez les insectes, pastiche de Sherlock Holmes chez nos amis les bugs. Ce qui devrait enchanter un cafard...Amitiés,Xavier

yossarian 21/01/2009 17:07


Hello M. Mauméjean !
C'est une heureuse surprise de vous lire ici.
Du grabuge chez les insectes figure évidemment en haut de ma pile à lire. Je ne pouvais manquer un livre mettant en scène des insectes.
Merci pour le conseil.